Après une semaine de tour dans les administrations togolaises : Norbert KASSA jette les premières bases de l’avènement de la comptabilité des matières à Lomé

Après une semaine de tour dans les administrations togolaises : Norbert KASSA jette les premières bases de l’avènement de la comptabilité des matières à Lomé

16 juin 2022 Non Par Inf'au Zenith

Sa mission était claire et avait commencé depuis jeudi dernier. L’expert béninois en comptabilité des matières, qui a aidé le Burkina Faso à asseoir son cadre et ses méthodes, est allé à Lomé, invité pour la circonstance, pour le même exercice. Norbert KASSA a commencé par deux mémorables et efficaces communications pour déblayer le terrain et plonger les acteurs concernés dans le bain avant d’engager une tournée d’une semaine au sein des administrations appropriées des différents ministères.

La première communication intitulée « Rappel du contexte et problématiques de l’inventaire initial du patrimoine non financier de l’Etat et des autres organismes publics » a permis à l’expert de planté le décor à travers un rappel des éléments contextuels postulant à la mise en oeuvre d’une comptabilité des matières dans les pays réunis au sein de l’Uemoa. Une occasion qui lui a permis par ailleurs de poser les différentes problématiques liées au concept et les impératifs qu’il engendre dans sa mise en oeuvre.

La deuxième communication est intitulée « Caractéristiques et spécificités de l’inventaire initial du patrimoine non financier de l’Etat et des autres organismes publics ». Cela a permis au formateur d’entrer dans le vif du sujet. Il s’est agit de souligner ici le travail qu’il est appelé à faire avec eux, est la définition d’une norme consensuelle propre au pays en l’absence de norme sous-régionale quand on parle de comptabilité des matières et pour la valorisation du patrimoine non financier de l’État. Les participants avaient été très intéressés par les deux communications qui lui ont permis de déblayer le terrain aux fins d’une suite efficace de son travail.

Après cette séances d’échanges théoriques, le communicateur a pris rendez-vous avec les participants dans leurs unités administratives pour des échanges plus rapprochées. Ainsi, de la défense à la sécurité en passant par les autres départements ministériels, il a échangé avec les acteurs concernés et fait un petit point ce mercredi qui lui permet de définir un canevas consensuel dans le processus d’élaboration d’un guide reflétant les réalités propres au Togo. Rendez-vous est alors pris en juillet pour enfin voir naître, au termes de nouveaux échanges, un guide d’inventaire et de valorisation de patrimoine non financier de l’État togolais.

Inf’au Zénith.