GESTION DES DECHETS DANS LE GRAND NOKOUE : La SGDS et le centre Valdera du campus d’Abomey-Calavi bientôt partenaires !

GESTION DES DECHETS DANS LE GRAND NOKOUE : La SGDS et le centre Valdera du campus d’Abomey-Calavi bientôt partenaires !

7 mai 2021 Non Par admin

Il est une évidence qu’en dépit des solutions multiples adoptées, parfois avec le soutien de partenaires étrangers, le Bénin et notamment ses grandes villes comme Cotonou, Abomey-Calavi et Porto-Novo, peinent à se débarrasser des ordures que leurs populations respectives produisent au quotidien.

Mais cette fois-ci, la Société de gestion des déchets et de salubrité dans le Grand Nokoué veut bien faire les choses autrement : s’allier la science et les chercheurs dans le domaine pour arriver à bout de ces choses qui nous encombrent. Et l’idée lui est venue d’aller voir du côté du centre Valdera, mis en place à l’université d’Abomey-Calavi et diriger de main de maitre par le Prof Placide CLEDJO.

Une visite de travail pour commencer

Le jeudi 29 avril 2021, une délégation de la SGDS – GN conduite par le directeur de la structure était en visite de travail au centre Valdera. Accueilli aussitôt par le maitre des lieux, Prof Placide CLEDJO, elle a eu un tête-à-tête avec l’équipe technique en place puis, a visité chacun des différents ateliers d’expérimentation des diverses formes de valorisation des déchets sur le site. De l’atelier de réalisation de compost à celui de la fabrication de l’énergie à partir du biogaz, en passant par les étapes de  production des pavés à partir de déchets plastiques, les toilettes mobiles écologiques pour la récolte de déchets urinaires en vue de l’amendement du sol, les visiteurs ont tout découvert, et ont d’ailleurs été séduits par autant d’imagination scientifique, de curiosités pratiques qui répondent aux besoins de gérer autrement les déchets. Le directeur de la société a alors félicité le directeur du centre Valdera à ce sujet.

De probables partenariats à venir

La SGDS – GN a souligné le besoin de sa structure d’avoir des données fiables de traitement des déchets. Cela manque à la gestion de la filière, a insisté le premier responsable de la structure qui a promis, en terme de collaboration avec le centre Valdera, d’unir les efforts pour une professionnalisation des trieurs spontanés en vue de leur insertion dans le circuit formel. Une idée qui a fortement plu au Prof Placide CLEDJO qui a rassuré ses hôtes de la disponibilité de données fiables au niveau du centre, pour éclairer les décisions et les opérations à venir.

Inf’au Zénith.