Gestion durable des ressources halieutiques en Afrique : La COMHAFAT et l’OMPDA organisent un atelier au profit les journalistes et communicants.

Gestion durable des ressources halieutiques en Afrique : La COMHAFAT et l’OMPDA organisent un atelier au profit les journalistes et communicants.

6 mai 2022 Non Par Inf'au Zenith

Le rendez-vous s’ouvre ce jeudi matin à Agadir au Maroc. Les journalistes et communicateurs membres de l’OMPDA (l’observatoire des médias pour le développement de l’aquaculture), fortement appuyés par la Conférence Ministérielle sur la coopération Halieutique entre les Etats africains riverains de l’océan Atlantique (COMHAFAT) vont y suivre pendant trois jours, un atelier de renforcement des capacités sur la gestion durable des ressources halieutiques et la lutte contre la pêche INN en lien avec leur métier de journaliste et communiquant. Les deux organisations veulent ainsi outiller ces hommes des médias et de la communication pour leur apport à une meilleure visibilité des activités dans le secteur.

Un agenda très enrichi a été concocté pour l’occasion. Les participants partageront leur temps entre les diverses communications qui leur feront connaitre davantage le milieu, ses atouts et faiblesses pour mieux en parler, des descentes sur le terrain pour des rencontres d’échanges avec des professionnels de la pêche sur place, et des résolutions à prendre pour accompagner les activités de la COMHAFAT du point de vue de sa visibilité. Les deux organisations, partenaires depuis quelques années, entendent ainsi mutualiser leurs efforts pour relever les grands défis qui se posent au secteur de la pêche. Ils ont pour noms : la surpêche, la surexploitation des richesses halieutiques, les activités illégales de pêche, la violation des réglementations nationales et internationales, l’incapacité des Etats à apporter des réponses adéquates sur les aspects de la sécurité sur les eaux, des limites territoriales et des enjeux actuels de ce domaine d’activité. La rencontre va donc replacer les acteurs des médias présents dans leur rôle important d’information, d’éclairage, de sensibilisation, d’appui et d’accompagnement des lobbyings. Nul n’ignore en effet la force des médias pour leur influence sur les décideurs et pouvoirs publics. C’est pourquoi les deux structures organisatrices veulent en faire des appuis efficaces pour l’atteinte des objectifs qui positionnent la pêche et les activités halieutiques à leur bonne place de grandes contributrices à l’économie bleue, à la création des emplois, à la lutte contre la faim.

Les participants sont une vingtaine, tous journalistes ou communicateurs, en fonction dans un organe de presse ou dans une structure intervenant dans le secteur. Ils viennent de plusieurs pays à travers l’Afrique, qu’il s’agisse de pays francophones, anglophones ou lusophones.

Thanguy AGOI

Inf’au Zénith.